Une plante magique  : LE MORINGA
30 juin 2017 5888 Views

Une plante magique : LE MORINGA

VOICI LA GIGA-MEGA-SUPER PLANTE MIEUX QUE LES EPINARDS DE POPEYE !!

Elle en a la couleur et la puissance, avec elle, tout le monde peut devenir une Superwoman ou un Superman en consommant cette plante magique : c’est le Moringa !

C’est un arbre à croissance rapide qui pousse dans les pays tropicaux, tels que l’Inde d’où il est originaire, l’Afrique, l’Asie, l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud. On en trouve également en Afrique de l’Est et à Madagascar. Il résiste à la sécheresse et se développe dans ces conditions arides en atteignant 3 mètres de haut pendant la première année, même s’il est coupé, car il s’auto-régénère (je vous l’avais dit qu’il était magique !)… En Afrique, il est surnommé « ne meurt jamais » !!

L’avantage de cet arbre fantastique est que l’on peut TOUT utiliser et consommer pour se soigner et se nourrir : les feuilles, les graines, l’écorce, les gousses, les fèves, les tubercules, les racines et les fleurs !

C’est la plante la plus riche en vitamines, minéraux et antioxydants actuellement connue sur la planète Terre !

Les feuilles peuvent être utilisées fraîches ou bien séchées et, dans ce cas généralement, réduites en poudre. Les feuilles de Moringa oleifera ont des valeurs nutritives exceptionnelles : elles sont très riches en protéines, en minéraux (Calcium avec un taux hors du commun : 30 %, chrome, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sélénium, zinc), en vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B9, A, C, E et en acides aminés essentiels ! De ce fait, elles constituent un complément alimentaire à utiliser sans modération !

Pour comparaison, elles contiennent 2 fois plus de protéines que le yaourt, 3 fois plus de potassium que la banane, 4 fois plus de vitamine A que les carottes et 8 acides aminés essentiels.

Si l’on consomme la poudre de feuilles régulièrement, des études* ont démontré leurs propriétés antidiabétiques, anti-vermifuge, un renforcement des défenses immunitaires, de meilleures capacités cognitives, meilleure digestion et transit.

Comme avec d’autres plantes extraordinaires (voir autres articles de ce blog) les populations de nombreux pays utilisent depuis des siècles, les produits du Moringa comme remèdes. Juste pour information, voici quelques exemples :

En Asie

  • Inde : anémie, anxiété, asthme, points noirs, impuretés du sang, bronchite, rhume, congestion de la poitrine, choléra, conjonctivite, toux, diarrhée, infections des yeux et des oreilles, fièvre, inflammations des glandes, maux de tête, pression sanguine anormale, hystérie, douleurs articulaires, boutons, psoriasis, désordres respiratoires, scorbut, déficiences du sperme, maux de gorge, entorses, tuberculose.
  • Malaisie : vers intestinaux
  • Philippines : anémie, inflammations glandulaires, lactation

En Amérique Latine

  • Nicaragua : migraines, infections cutanées, plaies
  • Puerto Rico : vers intestinaux Sénégal diabète, grossesse, infections cutanées et plaies
  • Guatemala : infections cutanées, plaies
  • Venezuela : vers intestinaux

Autres pays notamment l’Afrique : colite, diarrhée, œdèmes, dysenterie, gonorrhée, jaunisse, paludisme, ulcères, tumeurs, problèmes urinaires, blessures.

Les gousses qui contiennent les graines sont récoltées avant leur maturité et consommées immédiatement crues ou cuites. On trouve entre 12 et 35 graines par gousse. Elles sont en forme de baguettes de tambour, d’où le surnom de « drumstick tree » (arbre à baguettes de tambour).

Les graines peuvent être consommées vertes ou grillées, en poudre dans un curry ou trempées et l’on boit la tisane.

De ces graines on extrait environ 40 % d’huile d’une grande douceur, utilisée dans la fabrication de certains produits d’hygiène et de soins tels que les savons, les huiles sèches, les crèmes et les lotions capillaires, mais aussi dans l’industrie (peinture). Cette huile présente plusieurs avantages : elle contient des Omégas 7 et 9, elle ne colle pas, ne sèche pas. On l’utilise pure pour des soins cutanés. Proche de l’huile d’Olive, avec l’avantage qu’elle ne rancit pas, on peut l’utiliser en cuisine.

Après avoir extrait cette huile, on utilise les résidus solides (ou tourteaux) pour purifier l’eau.

Les racines contiennent un puissant antiseptique qui permet de réguler la vue, mais ne doivent pas être utilisées par les femmes enceintes. La saveur de la racine ressemble au raifort.

Les fleurs, les gousses, les rameaux et les feuilles sont comestibles après cuisson.

Mais ce n’est pas tout !

AUTRES UTILISATIONS DU MORINGA :

  • Fourrage pour bétails (vaches, moutons, chèvres, porcs, lapins)
  • Aliments pour les poissons
  • Production de biogaz
  • Teinture (bleu) et tanin
  • Fertilisation et prévention de certaines maladies des plantes (une plante qui soigne les autres plantes !!)
  • Augmentation du rendement des récoltes de plus de 30 %, grâce aux substances nutritives qui agissent comme un engrais naturel
  • Fabrication de papier et de cordes, etc…

 

*. Plusieurs programmes réalisés avec des ONG telles que HKI (Hellen Keller International) ou NCBA (National Cooperative Business Association, ex. CLUSA) sont en cours pour développer son utilisation car les propriétés exceptionnelles de cet arbre permettraient, entre autres, de lutter contre la malnutrition et les maladies associées comme la cécité, etc… Toutefois l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a refusé de reconnaître les feuilles comme un complément nutritionnel légal par principe de précaution à cause du manque d’analyses…

Complément d’infos :

  • L’arbre de la vie, les multiples usages du Moringa. CTA, CWS – Lowell J. Fuglie –
  • Trees for Life : www.treesforlife.org/project/moringa –
  • ECHO : www.echo.net avec la vidéo « Moringa Oleifera : Natural Nutrition for the tropics » –

 

Sources : Moringanews.org, www.fao.org, World Vegetable Center, joelidevenir.solidairesdumonde.org, http://www.fondationensemble.org, http://www.treesforlife.org/sites/default/files/documents/Moringa_book_Fr(screen).pdf.

 

 RECETTE : VELOUTE DE COURGETTE AU MORINGA
(Recette inspirée de : http://lovely-lovely-trends.com/moringa-recette-courgette/)

Quantités pour une personne :

  • 1 courgette bio
  • 1 cuillère à soupe de Moringa en poudre (voir ci-dessous où acheter la poudre)
  • ½ cube de bouillon de légumes bio
  • Quelques graines de courge et/ou de Moringa (grillées)
  • Huile d’olive
  • Ciboulette fraîche
  • 1 cuillère à soupe de fromage frais de chèvre ou brebis

Faire bouillir le demi cube de bouillon dans une casserole avec 50 cl d’eau (filtrée c’est encore mieux) ; quand l’eau bout, ajouter la courgette bio coupée en dés (avec la peau) et laisser cuire 8 minutes environ : la courgette doit être tendre mais croquante ; retirer du feu et mixer la courgette avec le fromage frais et le Moringa ; puis ajouter un filet d’huile d’olive ou de Moringa, les graines et mixer à nouveau ; enfin, verser dans un bol ou une assiette creuse et ajouter la ciboulette finement ciselée sur le dessus.

Bonne dégustation !

où j’achète mon Moringa :
http://www.moringaandco.com/
http://aduna.com/

et aussi…
http://www.puremoringa.fr/
https://www.moringasiam.com/shop/fr/
http://www.herboristerie.com/produits/moringa-en-poudre/

 

You might also like

Articles du mois

Conférence de Marcel Roberfroid (20.10.2016)

Résumé de la conférence sur la santé organisée par l’IPSN, le 20.10.2016 au Parc Floral. Intervention du Pr Marcel Roberfroid* « Le ventre, notre terre intérieure et la santé; un autre

Articles du mois

Qu’est-ce que l’équilibre acido-basique ?

L’équilibre acido-basique du pH est une grande fonction du corps humain qui vise à réguler le pH de celui-ci. Le pH plasmatique varie normalement de 7,38 à 7,42. On parle d’acidose en

Santé

Le lait et le calcium

On nous tarabuste depuis tout petits que « le lait c’est bon pour les os et les dents » parce qu’il contient du calcium… mais le magnésium aussi, est important, voire plus,